La septoplastie, chirurgie du septum dévié

L’obstruction nasale, les saignements de nez chroniques (épistaxis) et la douleur sont les symptômes les plus communs pour envisager de subir une septoplastie.

C’est une intervention chirurgicale conçue pour fixer un septum nasal dévié. En outre, une condition qui se produit lorsque l’os et le cartilage qui divisent la cavité nasale sont décentrés.

L’impacte de la condition

Une déviation de la cloison peut causer des difficultés à respirer et causer une sècheresse de la bouche. Les personnes atteintes de la maladie ont tendance à respirer par la bouche afin de compenser le flux d’air réduit qui atteignent les poumons. Elle peut également être responsable de la congestion excessive, la douleur faciale, le drainage des sinus bloqué, la sinusite répétée, les saignements récurrents du nez, les maux de tête et même l’apnée du sommeil.

La déviation de la cloison est le plus souvent causée par l’un des deux facteurs : soit un changement de la forme des tissus nasaux et du cartilage pendant l’accouchement, soit un traumatisme nasal, comme une blessure au nez.

Que faire ?

Si toutes les mesures nécessaires pour réduire l’enflure sont épuisées : vaporisateur nasal et décongestionnants à l’ingestion d’ibuprofène, mais le patient n’éprouve pas de soulagement ; il est probablement temps d’envisager de subir la chirurgie. Toutefois, un scanner est presque toujours nécessaire pour identifier correctement la condition.

En savoir davantage sur les risques de la chirurgie

Le principal risque associé à ce type de chirurgie nasale est le saignement. Certains saignements, en particulier dans les premiers stades de la récupération, sont attendus. Cependant, dans de rares cas, l’acte chirurgical entraîne parfois des saignements excessifs pouvant entraîner de graves complications.

Les autres risques associés à ce type de chirurgie des sinus incluent la cicatrisation (la petite incision sur le côté du nez peut être permanente. Mais, elle n’est pas très visible). La chirurgie peut causer des vomissements et une diminution de l’odorat.

De plus, certains problèmes d’ordre esthétique sont également possibles, notamment une formation de trou dans le septum et une décoloration du nez.

Comme avec toute intervention chirurgicale, il existe des complications qui peuvent survenir à la suite d’une anesthésie générale, y compris la confusion, la pneumonie, accident vasculaire cérébral et même une crise cardiaque. D’où, l’importance de signaler tous ces antécédents médicaux afin d’éliminer tous facteurs de risques.