5 habitudes saines contre la perte de cheveux

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles vos cheveux peuvent chuter. Que ce soit une perte de cheveux temporaire, réversible ou permanente, vous pouvez envisager diverses options qui peuvent aider à minimiser les dégâts. L’étape la plus importante consiste à consulter un médecin spécialiste afin qu’il puisse diagnostiquer la cause de votre perte capillaire.

perte de cheveux

À la maison, vous pouvez faire autre chose pour préserver la santé de vos cheveux et de votre cuir chevelu. Ces approches peuvent être particulièrement utiles si votre perte de cheveux est provoquée par un problème psychologique (Effluvium télogène), le stress, les traumatismes causés par la mise en plis des cheveux et des carences alimentaires.

Changez vos habitudes de coiffure

Éloignez-vous des styles de coiffure étroitement liés, comme les tresses, les petits pains ou les queues de cheval. Résistez à la torsion ou au frottement des cheveux. Il faut laver délicatement les cheveux ou les brosser, en passant au besoin à un peigne à dents larges pour éviter de trop tirer sur les racines. Les rouleaux chauds, les fers à friser ou à redresser, les traitements à l’huile chaude, la teinture et d’autres processus chimiques sont d’autres choses à éviter.

Perte de cheveux: Composez votre nutrition

Faites attention aux aliments que vous mangez et à la quantité que vous consommez. Par exemple, manger une variété d’aliments entiers riches en vitamines et en minéraux contribuera à alimenter votre corps et les zones responsables de la repousse des cheveux. Si vous pensez que certaines vitamines sont peut-être déficientes, consultez votre médecin afin de faire une analyse de votre sang et de résoudre d’autres problèmes diététiques, tels que les troubles de l’alimentation ou des problèmes de santé susceptibles de bloquer l’absorption des nutriments.

perte capillaire

Prenez du fer et du zinc

Pendant que vous y êtes, envisagez de demander à votre médecin des suppléments de fer et de zinc en cas du besoin. Les chercheurs pensent que des carences en ces vitamines peuvent entraîner la perte de cheveux et qu’une supplémentation adéquate peut contribuer à inverser les effets de nombreuses affections, telles que l’alopécie areata.

Encore une fois, en consultant votre médecin demandez d’obtenir un test sanguin afin de vérifier votre taux de vitamines. Par exemple, les femmes dont les niveaux de fer sont inférieurs à 70 nanogrammes par millilitre sont considérées comme déficientes. À partir de là, le médecin vous prescrit la dose appropriée en fonction de votre niveau de carence. Une supplémentation excessive ou inutile peut être dangereuse.

Essayez l’acupuncture

L’acupuncture est une forme de médecine chinoise pratiquée depuis des milliers d’années. Ses applications sont nombreuses et certains chercheurs pensent que cela pourrait aider à lutter contre la chute de cheveux due à la pelade.

Comment se passe ceci ?

En fait, les aiguilles insérées dans le cuir chevelu peuvent aider à stimuler les follicules pileux et favoriser la repousse. Des recherches supplémentaires sont nécessaires dans ce domaine, mais envisagez de demander à votre médecin de vous orienter vers un acupuncteur agréé si ce traitement vous semble attrayant.

Perte de cheveux: Gérer le stress

Bien qu’un traumatisme puisse survenir soudainement et de manière inattendue, vous pourrez peut-être gérer le stress de votre vie en faisant des exercices, comme le yoga, ou des techniques de pleine conscience, comme la méditation. Certains chercheurs explorent même ces méthodes alternatives de guérison en relation avec l’inversion de la perte de cheveux. L’idée est que le yoga et la méditation peuvent aider à réguler la glycémie et à améliorer la circulation sanguine ce qui peut favoriser la repousse capillaire.