Ou l’on reparle de la rhinoplastie de Ryan Gosling

A l’instar du passage des astéroïdes près de la terre ou immanquablement on évoque les débuts de l’univers, il n’y a pas un film américain qui ne sorte sans qu’on aille chercher du côté de l’histoire plus ou moins tumultueuse des acteurs qui jouent dans le film.
Dernier exemple avec Ryan Gosling
Le comédien américain est le rôle principal de Blade Runner 2049. Film encensé par la critique, qui grosso modo trouve ce classique revisité de la science-fiction du même niveau que le Blade Runner de 1982 avec Harrison Ford. Les news people en ligne nous resservent à cette occasion l’histoire de la rhinoplastie de Ryan Gossling. Mi par moquerie sur les vicissitudes des acteurs d’Hollywood, mi pour parler d’un sujet tendance, ces journaux en ligne nous rappellent qu’avant de devenir la coqueluche des studios, l’acteur de La La Land a du faire une chirurgie esthétique du nez, sans doute pour son profil nasal soit raccord(c’est le cas de le dire) avec le profil hollywoodien.
Il y avait un profil egyptien, un profil grec, modèles des statuaires que vous voyez dans les musées. Il y aura donc un profil hollywoodien, du nom de ce paradigme esthétique du visage ou de la silhouette qui permet ou non d’avoir des rôles.
Comme quoi même au pays des riches, on peut succomber à des demandes folles, pour en être.