Chirurgie de l’obésité : Le suivi psychologique est la clé de la réussite

La chirurgie de l’obésité est loin d’être une chirurgie esthétique et la plupart de ceux qui reprennent du poids à moyen et à long terme manquent de suivi et en particulier psychologique.

Chirurgie de l’obésité : opérer n’est pas soigner

Le nombre d’interventions bariatriques s’accroit de plus en plus ces dernières années comme l’anneau gastrique, le by pass ou la sleeve dont le prix sleeve gastrique est de plus en plus abordable, en revanche, le suivi opératoire et particulièrement psychologique est rarement pris en considération oubliant souvent que c’est la clé du succès de la chirurgie bariatrique d’où le fait que certains patients reprennent du poids.

Plusieurs sont les spécialistes qui se penchent sur la question estimant que l’échec de la chirurgie de l’obésité est l’absence du suivi nutritionnel et spécialement psychologique avant et après l’intervention, le patient doit être pris dans son ensemble avec son passé et son histoire, car, les facteurs psychologiques sont généralement à l’origine de la maladie et s’ils ne sont pas bien traités, l’intervention bariatrique pourra être vouée à l’échec.

Quel est le rapport entre la chirurgie bariatrique et le suivi psychologique ?

Il est connu que les éventuels problèmes psychologiques peuvent mener le patient à manger plus et donc une fois que l’intervention bariatrique est réalisée, il ne pourra plus compenser ses peurs et ses problèmes dans la nourriture, de ce fait, la consultation avec un psychiatre-psychanalyste est donc plus que jamais nécessaire afin d’évaluer l’état psychologique du patient en analysant ses problèmes et ce qui l’a poussé à prendre du poids (divorce, deuil, abandon, violence, actes de maltraitance…), en effectuant l’intervention bariatrique, le patient entamera une nouvelle étape de sa vie, celle qui va l’aider à mieux affronter ses problèmes, à faire face à ses pulsions et à bien réfléchir avant de manger.

Pour conclure, le suivi psychologique permet au patient de se protéger et d’améliorer sa santé et la qualité de vie aussi bien sur le plan personnel que sur le plan social et professionnel.